Fédération des Très Petites Entreprises

 
 
 
 
 
 
 


 
 
 
 
 
 

TAXATION des energies

Extrait  de  l éditorial  de l’Opinion du   7 novembre 2018

 

Si ça bouge, taxez-le. Si ça arrête de bouger, subventionnez-le. »

Jamais la boutade de Ronald Reagan moquant l’administration n’a été aussi cruelle de vérité que dans la France de 2018. La crise du gazole illustre jusqu’à la caricature cette mécanique folle : plumer sans vergogne le contribuable, puis provoquer sa colère, et enfin lancer un concours Lépine de la meilleure usine à gaz pour redistribuer une fraction de la manne prélevée dans l’espoir de l’apaiser. A chaque fois, le hold-up est réalisé sous couvert d’intérêt général. La justice sociale, hier. La lutte contre la pollution, aujourd’hui. Et qu’importe si, quatre décennies durant, l’Etat «stratège» a poussé au tout-diesel sans se soucier des particules fines ! Qu’importe si l’Etat «gestionnaire» consacre 20 % à peine des taxes vertes à la transition écologique !

Que le gouvernement utilise l’outil fiscal pour décarboner notre économie, rien de plus légitime. Qu’il se démarque des démagogues qui disent s’opposer à l’«écologie punitive» sans expliquer comment, c’est courageux. Mais tout cela reste quand même un peu court…

Dans un pays surfiscalisé, la taxation ne peut plus être la seule solution à nos maux. Ce réflexe français du malus-malus devient insupportable : or il y a un gouffre entre les milliards pris aux automobilistes et les centaines de millions des mesures d’accompagnement. Et puis amoindrir une hausse d’impôt par une prime ou une aide elles-mêmes payées par un nouvel impôt confine à l’absurde. La palme de l’ineptie revient aux Républicains et à leur «chèque carburant» financé sur le dos… des entreprises. Enfin, il faut arrêter de croire que la fiscalité indirecte, supposée indolore, permet tous les excès. La preuve !

En ne réduisant pas la dépense, seule voie à un reflux durable du niveau général des impôts, l’exécutif s’expose à la révolte. La grogne du diesel pourrait en être l’étincelle"

 

 

 

 
Dernière modification : 07/11/2018