Fédération des Très Petites Entreprises

 
 
 
 
 
 
 


 

Le groupe GmS, votre partenaire pour l'installation et la maintenance de vos équipements en sécurisation de vos accès

Groupe GMS
 
 
 
 
 
 

Le DIGITAL et la TRANSFORMATION du TRAVAIL Débat aux Bernardins

 

Collége de Bernardins :  Compte rendu de la conférence "LE  DIGITAL ET LA TRANSFORMATION DU TRAVAIL",  12 MAI 2016    AU COLLEGE DES BERNARDINS.

Conférence animée et rythmée par Arnaud LE GAL, rédacteur en chef au quotidien LES ECHOS. je résume ses commentaires ici mais j'aurais pu les mettre en conclusions, 

A la fin des interventions, Les ETI vont comprendre l'impact du DIGITAL sur le travail  :

                réorganisation du travail

                avenir du travail (surtout sur les "petits chefs")

                besoins en nouveaux talents

                l'apport des start-up

                mondialisation des connaissances

Compte tenu du retard de certaines personnalités, le déroulement des intervenants  a été modifié.

1ère Table ronde : la transformation du travail :

                Alban HARDY DIGITAL TRANSFORMATION Director, chez les Fromages BEL

                Sébastien HOURS, directeur Général de KERIA

                Frédéric LIPPI, Président de LIPPI

                Philippe VALO, Directeur expert du DIGITAL et de la transformation RH, chez KPMG

- Le numérique est un enjeu stratégique de 1ère ampleur,c'est pourquoi il ne faut pas la sous-   estimer.

- Rapidement, pour  l'entreprise il va falloir faire un inventaire de ce qu'on va avoir besoin, ça doit se faire rapidement plus question de faire des plans à 5 ans !

- Acquisition de compétences nouvelles ; attention tous les personnels doivent être formés  … y compris les ouvriers et les syndicats.

- Disparition de la notion de processus de production au profit de celle de MAINTENANCE (notion reprise et soulignée par Mr GALOIS en conclusion.

- Attirer les compétences rares : développeur WEB

- l'APPRENTISSAGE va être touché, bouleversement de la formation,  l'adapter comme le 

  fait Xavier NIEL (Ecole  peer to peer qui poussent les compétences en programmation, avec capacité à innover , celles aussi de  voir et de penser autrement…)

-  Les + de 35 ans  ……. ça va être dur de s'adapter

-  Les -  de  35 ans  …….pas de problème,  car "ils ont déjà un prolongement aux doigts".

-  Ils faudra s'adapter au retro-coaching = Qu'est-ce que ça veut dire : ce sont les jeunes qui vont former les vieux !

-  développement  de la formation Learning à tous les niveaux

- La hiérarchie va être surtout touchée avec INTERNET, elle va être court-circuitée (les petits chefs ouille ouille) 

- on passe de la notion de direction à celle d'animation  - les organisations syndicales vont être aussi court-circuitées 

- il faut "embarquer tout le monde y compris les syndicats" ça change de paradigme 

- la fiscalité doit avantager le "risque et non la rente"

- les recrutements se font par les "pairs", qu'est-ce ça veut dire ? ce sont les salariés qui élisent leur manageur ,

 ça change  tout.   Le DG doit être convainquant  

- LE DIGITAL c'est le partage des savoirs au niveau mondial, 

- Digitalisation des papiers envoyés quelque par part sur ICLOUD (coffre fort dans les nuages)

- on se rend compte du fossé entre les générations, d'où une adhésion à la formation sinon on restera sur le banc

LE NUMERIQUE C'EST FORMIDABLE POUR LA FRANCE POUR RATTRAPER SON RETARD

C'EST  LA MISE EN VALEURS  DE 3 VALEURS : AUDACE, FERVEUR, EVANGELISER  

2ème table ronde VISION INTERNATIONALE ET PROSPECTIVE , avec

Bruno GRANDJEAN, Président du directoire REDEX

Pascal IMBERT, Président DU directoire SOLUCOM

Jean-Daniel WEISZ Asoocié de KOHLER CONSULTING & coaching, co-auteur de l'ouvrage

"industrie 4.0" les défis de la transformation numérique du modèle industriel allemand".

- la  tendance mondiale va nécessiter une  mutation qui commence du reste à se mettre  en ordre de bataille

- les jeunes Français sont à l'aise à Las Végas - par contre,  l'Allemagne est moins à  l'aise.

- les entreprises 4.0  : qu'est-ce c'est ? c'est la 4ème révolution, après la machine à vapeur, l'électriité avec la mécanisation, l'informatisation,  en deux mots … c'est la mise en commun de la robotisation. 

- les grands industriels sont capables de construire des usines du 4.0

_ Le FAB LAB participe à l'éclosion de l'innovation : c'est un lieu qui met à disposition toutes sortes 

d'outils, il est ouvert aux désigners, étudiants, artistes, bricoleurs, etc … ;  de plus, le FAB LAB fait partie d'un réseau mondial.

  la BANQUE se méfie de ces bouleversements  

_ ATTENTION : on bouge tout en même temps, c'est REVOLUTIONNAIRE ;;;

Pour clore cette conférence, nous avons écouté une intéressante intervention de Pascal PICQ,

Paléoanthropologue au Collège de France. 

Un paléoanthropologue dans l'entreprise…. son livre  met en évidence la nécessité pour l'entreprise de s'adapter et innover pour survivre

, Pascal PICQ a travaillé sur l'évolution de l'homme à partir des homnidés : gorilles, chimpanzés, bonobos et enfin  l'homme ce qui confirme nos origines africaines.

- (  la thèse tribale a fonctionné : cf.  la  reconnaissance du leader, comme chez l'homme)

- allusion à DARWIN, qui serait étonné de nous voir congeler dans notre exagone (j'ai utilisé le mot congelé  (PIC avait utiliser la phrase "refus d'évoluer" )  

- il a fait toucher du doigt le mot  "évolution" qui existe aussi dans la nature, en s'appuyant sur la co-évolution comme à partir de l'insecte : qui donne le pollen, lequel  donne des fleurs puis des fruits etc …,

- transhumanisme : courant qui prétend utiliser les progrès de la science et des  technologies  mais qui pose encore des interrogations 

- les générations Y et Z = ce sont les jeunes qui préfèrent s'épanouir en hierachie horizontale et non plus en verticale

_ Il confirme que l'on va vers le travail collectif 

- les lieux-tiers de travail,  sont en croissance ex : coworking, centres d'affaires, télécentres etc ..

Dans ce cadre,  il a noté la satisfaction aussi bien du chef d'entreprise que celle du salarié

- Très important : la nécessité d'avoir une super formation en digitale

          ON EST FORT ENSEMBLE SI ON ADDITIONNE SES CAPACITES  L'INTELLIGENCE DE CHACUN AU SERVICE DE LA PERFORMANCE COLLECTIVE

INTERVENTION DE MR GALOIS; Comme toujours, ses interventions sont limpides, Il a confirmé les interventions des uns et des autres en s'appuyant sur son passé de constructeur d'automobiles ;

L'usine du futur c'est déjà demain l l'usine n'est pas que les technologies,  c'est aussi des processus qui doivent être plus fluides: depuis les fournisseurs jusqu'au clients finaux. Par exemple la ROBOTIQUE c'est le développement en 3 D afin d'éliminer les opérations d' usinage par L'HOMME

GRACE AUX GENS QUI INNOVENT LE NUMERIQUE C'EST DE L'ENERGIE DANS LE CLIMAT PESSIMISTE ACTUEL  Petit mot de mr Hervé de VAUBLANC, directeur adjoint du Collège des Bernardin pour remercier les intervenant et les participants; 

Pour FTPE ,   Lise LE  PROVOST

 

 

 

 

 
Dernière modification : 14/05/2016